Portrait


Le pianiste Jens Barnieck, né à Wiesbaden (Allemagne), donne des récitals de piano en tant que soliste et accompagnateur de chanteurs. Il se produit également avec des formations de musique de chambre aux Etats Unis, en Europe et en Asie lors de festivals divers. En Allemagne aux : Kurt Weill-Fest à la Konzerthaus de Berlin, Europäische Festwochen à Passau, Unerhörte Musik à Berlin, Festival de Musique Saar, Journées de Musique Nouvelles à Bamberg, Journées de Jazz et de la Musique Classique à Tübingen, American Classics à Saarbrücken, Fluxus at 50 Wiesbaden, Longue Nuit de la Culture à Kaiserslautern, à l'American Academy de Berlin, aux séries de concerts à Nuremberg, Schwerin, Duisburg, Wiesbaden et d’autres centres de musique Allemandes. En outre, il est apparu au Ravello Festival en Italie, l’Ecole Normale Supérieur de Paris, 2 Days and 2 Nights of New Music d’Odessa (Ucraine), à l'Almeida-Theatre de Londres, au Festival for Contemporary Chinese Music de Buffalo qui a été retransmis dans le monde entier au sein du programme radiophonique «The Voice of America», Roaring Hooves en Mongolie, Performing Tanger en Maroc, Lincoln Center, Cooper Union’s Great Hall et Steinway Hall à New York City, Reviewing Black Mountain College à Ashville, (Caroline du Nord) ou à l’Université de Harvard.

Dans le cadre de concerts de musique de chambre, Jens Barnieck travaille avec des musiciens comme Sarah Leonard (soprano), Julia Oesch (mezzo-soprano), Kurt Ollmann (baryton), Stephan Breith (premier solo violoncelliste au Théatre de l’Etat Wiesbaden et l’Orchestre du Festival de Bayreuth), Michael Höfele (hautboïste au l’Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort et l’Orchestre du Festival de Bayreuth) ou Florian Juncker (trombone).

Parmi les enregistrements réalisés avec Jens Barnieck, on retient ceux destinés à la télévision pour ARTE, 3SAT, Deutsche Welle (Cologne), Canal 2 NBC (National Broadcasting Corporation), RAI (Italie), SWR (SÜDWEST-RP), Omroep Gelderland (Pays Bas) Saarländische Rundfunk, et pour la société de télévision nationale de la République de Slovaquie ainsi que les reprises d'enregistrement radiophoniques pour WNED-FM de Buffalo, dans la série Opus Classics Live, WBFO de Buffalo et SWR de Baden-Baden et Mayence.

Une collaboration de longue date associe Julia Oesch, chanteuse, et Jens Barnieck en tant que « Duo Songways ». Un CD avec des œuvres de Richard Wagner, Friedrich von Flotow (premier enregistrement de ces chants) et Patrício da Silva (premier enregistrement de l’opéra court « It’s Never too Late to Lie » d’après un livret d’Irene Dische et dédicacé au Duo Songways) témoigne de son parcours musical. Des enregistrements pour piano seul sont disponibles aux sites habituels de téléchargement ou chez les commerçants en ligne de la grande diffusion comme Amazon, iTunes, spotify, CD Baby etc.

De par son amour pour la musique contemporaine, Jens Barnieck joue régulièrement des créations d’œuvres, qui lui sont en partie dédicacées ainsi que des œuvres jamais encore jouées en public par des compositeurs comme : Luis Hilario Arévalo, Vykintas Baltakas, Marino Baratello, Carl Christian Bettendorf, Gloria Coates, Patrício da Silva, Stefano Gianotti, Piotr Grella-Mozejko, Erik Oña, Paul de Richard Marquis d’Ivry, Karmella Tzepkolenko, Kevin Volans, Christian Weidt, Philip Wharton et d’autres.

Il a fait partie du Projet International « Epinette » de l’artiste allemande Birgit Ramsauer et Jens Barnieck présente régulièrement des évènements multimédia en coopération avec Frank Mehring, professeur des sciences culturels et de la philologie américaine à l’Université Radboud de Nimègue (Hollande), comme par exemple la mise en musique du « Journal intime Mexico » du peintre germano-américain Winold Reiss (1886-1953) ou « Soundtrack of Liberation » (des chants hollondais de libération lors la fin de la Deuxième Guerre Mondial.

En plus de ses activités de concertiste, Jens Barnieck publie des biographies des compositeurs : «Progressive 21: Interviews avec les compositeurs Carl Christian Bettendorf, Ludger Brümmer et Philip Wharton» (dans: Musik-Kontexte – Festschrift für Hanns-Werner Heister. Thomas Phleps, Wieland Reich eds., Münster, Monsenstein und Vannerdat 2011); « Between Two Worlds – A Time at Camp Catawba : Tui St. George Tucker » (avec Wheeler Sparks in REAL – Research in English and American Literature, Stefan L. Brandt, Winfried Fluck, Frank Mehring eds., Tübingen, Narr 2010); «Willst du dein Herz mir schenken – Ruth Crawford Seeger» (dans: Ruch Muzyczny; Varsovie, 2008); «Karmella Tsepkolenko» (dans: VivaVoce No. 74, revue de l‘Archive Femmes et Musique; Frankfurt/Main, 2006) ; «Ruth Crawford Seeger» (dans: «Annäherungen XII», Clara Mayer ed., Kassel, Furore Verlag, 2001); «Pariser Tagebuch: Conversation avec Misato Mochizuki et Mayako Kubo» (dans: Viva Voce No. 68, revue de l‘Archive Femmes et Musique; Frankfurt/ Main, 2005), ou «Charles Ives – durch das Leben in 114 Liedern» (dans: Charles Ives - Amerikanischer Pionier der Neuen Musik; Hanns-Werner Heister, ed. , vol. 23 des Textes Atlantiques de l’Académie Atlantique, Trier, Wissenschaftlicher Verlag, 2004).

Jens Barnieck a fait ses études de musique à la Musikhochschule Detmold avec le Professeur Gregor Weichert («Künstlerische Reifeprüfung») dans la discipline piano et à la State University of New York at Buffalo auprès du pianiste et compositeur américain Prof. Dr. Yvar Mikhashoff («Master in Musical Performance») avec mention. Des Masterclasses avec Prof. Peter Feuchtwanger, Londres et Prof. Renate Kretschmar-Fischer (Detmold) l’ont ouvert des perspectives directives.

Il a obtenue du Land de Hesse de la République Fédérale d'Allemagne une bourse à la Cité des Arts de Paris (France), le Centre Allemand des Etudes à Venise (Italie) et, en outre, il a été Artist-in-Residence au Centre des Arts Créatifs de Virginie (Etats Unis). Avec l’organiste Thomas Wächter et le support de la banque vr Untertaunus, il a initié la série de concerts « tonAARt » à Taunusstein.

(traduction: Ingrid Biela Fernandez)